Marie Hélène de Taillac - bijoux

Filtrer

Creator image

Les bijoux Marie-Hélène de Taillac sont réalisés à la main. Ce sont des pierres précieuses et semi-précieuses colorées taillées en briolette, avec des volumes généreux et un assemblage minimaliste. La joaillerie artisanale aux inspirations indiennes n’a plus de secret pour elle. Marie-Hélène de Taillac a créé des bijoux qu’elle ne trouvait nulle part ailleurs. Elle casse les codes de la joaillerie. La coutume prévoit généralement de réserver les bijoux composés de pierres précieuses pour les grandes occasions. La créatrice de bijoux fantaisie va à contre-courant de l’industrie joaillière, pour elle, les bijoux sont conçus pour être portés au quotidien. Marie-Hélène de Taillac a su s’implanter dans le monde entier. La marque possède des boutiques à Paris, New York et Tokyo.

  1. Photo de boucles d'oreilles elizabeth t. multi Photo de la boutique Gago

    marie helene de taillac

  2. Photo de Boucles d'oreilles psychedelic amethyste Photo de la boutique Gago

    marie helene de taillac

  3. Photo de boucles d'oreilles lady sequins 15 mm Photo de la boutique Gago

    marie helene de taillac

  4. Photo de bague princesse aigue marine 5 carats Photo de la boutique Gago

    marie helene de taillac

  5. Photo de bague princesse tourmaline rose Photo de la boutique Gago

    marie helene de taillac

  6. Photo de bague swivel calcédoine  bleue Photo de la boutique Gago

    marie helene de taillac

  7. Photo de bague swivel lapis lazuli Photo de la boutique Gago

    marie helene de taillac

  8. Photo de bracelet oval or jaune Photo de la boutique Gago

    marie helene de taillac

Afficher en Grille Liste

9 articles

par page
Par ordre décroissant

SA VIE AUX MILLE ET UN VOYAGES

 

Dès ses 17 ans Marie-Hélène de Taillac a le projet d’étudier la gemmologie à New York. Pour concrétiser son projet, elle part à Londres pour y apprendre l’anglais. Pendant près de quinze ans, elle a travaillé à Londres avec des créateurs de renom.
Elle a notamment travaillé pour la marque de bijoux fantaisie Butler & Wilson, puis pour la créatrice Dinny Hall. Ses expériences l’amènent à faire ses premiers pas dans le monde de la mode, et plus particulièrement dans la haute couture, auprès de Victor Edelstein et Philip Treacy. Puis, elle décide de revenir à sa passion première : les pierres et la couleur.
Son voyage à Jaipur en 1989 – qui deviendra plus tard sa ville d’adoption – a été décisif dans l’histoire de sa marque. En effet, le moment déterminant a été la rencontre avec certains des meilleurs artisans de toute l’Inde dont les méthodes traditionnelles remontent au temps des maharadjas. C’est là que Marie-Hélène de Taillac a trouvé ce qu’elle cherchait : des gemmes exceptionnelles et un savoir-faire authentique. En 1995, elle se lance dans la folle aventure de l’entreprenariat en lançant sa marque sans avoir peur de tout laisser derrière elle. Marie-Hélène de Taillac ne craint pas de sortir de sa zone de confort pour réaliser ses rêves.
Cette aventure entrepreneuriale est avant tout faite de rencontres. Elle rentre en contact avec son mentor, Munnu Kasliwal, l’un des anciens propriétaires du Gem Palace – la bijouterie la plus célèbre de Jaipur qui est une véritable institution locale en devenant le fournisseur officiel de la famille royale.

Découvrez l'article sur Marie-Hélène de Taillac

Découvrir le blog